Bonjour,

Le cas du jour m’est généreusement offert par une sublime boulette dans un site de conseils en nutrition & alimentation. J’en ai vues des vertes et des pas mûres, sur ces sites.

Écririez-vous « Je suis 100 % honnête, je préfère vous dire ce qu’il en 1. ait / 2. hait / 3. ai / 4. hé / 5. est / 6. haie. »

La réponse

Le paraître ou l’être, l’être ou l’avoir. Voilà de quoi bien occuper quelques philosophes. Le sage, l’amoureux de la sagesse, sait, lui, que l’être a bien plus de valeur, bien entendu. Il écoute et regarde en profondeur.

L’expression consacrée est bien « ce qu’il en est », qui signifie à peu près « de quoi il s’agit ». Nous sommes bien dans le registre de l’être (est) et non de l’avoir (ait).

Du coup, je me demande quel crédit je peux accorder à l’auteur·e des mots « Je suis 100 % honnête, je préfère vous dire ce qu’il en ait. »… Est-il·elle fiable dans ce qu’il·elle écrit ? Pas si sûr…

Bien à vous,

Marc