Bonjour,

Je regroupe ici quelques conseils alimentaires qui m’inspirent dans mes projets MSICS (Mens Sana In Corpore Sano : un esprit sain dans un corps sain).

Certains conseils sont liés au second volet de mon projet de vie : la responsabilité écologique et /ou politico-économique.

Manger les aliments primitifs autant que faire se peut

Il est préférable de manger un fruit frais que toute autre forme de ses transformations : jus de fruit, morceaux de fruit (en salade même conservée au réfrigérateur), produits transportés ou surgelés, etc.

Envie de boire un verre de jus de fruit ? Buvez un verre d’eau en mangeant un fruit frais, de proximité et de saison de préférence.

Boire de l’eau (plate), et pas grand chose d’autre

Faire la cuisine soi-même

Faire la cuisine soi-même permet :

  • d’être en relation avec les aliments que nous consommons.
  • de consommer un aliment « pur » et « seul » pour le connaître véritablement en tant que tel.
  • D’éviter la « course aux goûts » et la « course au goût » (qui sont à la source de nombreuses mauvaises habitudes alimentaires, écologiques, politico-économiques…).
  • de « transformer » au minimum les aliments.
  • de privilégier des modes de transformation les plus doux possibles (il est préférable de cuire en douceur et le moins possible pour conserver les valeurs nutritionnelles de nos aliments).
  • de ne pas gaspiller, ou alors au minimum :
    • on peut par exemple conserver des pelures de citron ou d’orange ou autres dans de l’eau au réfrigérateur pour récupérer quelques petits nutriments ou oligoéléments profitables.
    • les personnes qui cuisinent (voire cultivent et élèvent) elles-mêmes en conscience trouvent des moyens et prennent le temps de faire ce qu’il faut pour conserver les surplus par exemple sous forme de compotes, conserves, etc.)
  • etc.

Bien à vous,

Marc